Boite à Secret Himitsu-Bako | Eternal Japon

Nous continuons de livrer pendant le confinement avec les règles de sécurité.

Rechercher

    Cette section ne contient actuellement aucun contenu. Ajoutez-en en utilisant la barre latérale.

    Image caption appears here

    Add your deal, information or promotional text

    BOÎTE À SECRET HIMITSU-BAKO

    • 8 min lu

    boite a secret himitsu-bako

     

     

    Qu’est-ce qu’un Himitsu- Bako :

     

    À première vue, les boîtes à secrets japonaises, connues sous le nom de Himitsu-Bako, ne sont rien d’autre que des coffres à bijoux décoratifs. En réalité, ces écrins délicats sont bien plus que cela,

    La boîte à malice. La boîte secrète La boîte magique, la boîte mystère... Peu importe la façon dont vous appelez ces merveilles traditionnelles japonaises, elles comptent parmi les plus fascinants et les plus beaux objets d’art en bois au monde. Les techniques utilisées pour fabriquer ces casse-têtes sont utilisées depuis des générations au Japon n’ont été surpassées par personne.

    Le Himitsu-Bako (boîte secrète personnelle) a été conçu il y a plus de 100 ans et continue à être produit dans la région de Hakone-Odawara au Japon. Depuis plus de trois générations, les maîtres d'œuvre ébénistes locaux profitent de la diversité et de l'abondance des arbres dans cette région. Cette extraordinaire diversité de matières premières de haute qualité est magnifiquement travaillée à la main par ces artisans japonais d’exception. A l’instar des tableaux d’art de marqueterie traditionnels, de superbes motifs géométriques sont créés à l’aide de ces diverses combinaisons de bois de couleurs pour orner les plus précieux Himitsu-Bako. L'attrait de la boîte à secrets japonaise s'étend bien au-delà de ses caractéristiques amusantes. Elle est également appréciée et reconnue comme une forme d'art traditionnel japonais majeur.

    Himitsu- Bako

    La riche histoire des Himitsu-Bako et des autres boites à système dans le monde :

    Ce type de boîte secrète a été créé à l’origine pour dissimuler aux yeux des voleurs les objets de valeur tels que bijoux ou pièces de monnaie. Elles ont été conçues à partir de meubles à compartiments secrets et à ouvertures cachées, connus depuis la Renaissance.

    L'origine exacte en est inconnue, mais il a été confirmé que des coffrets de ce type existaient déjà au Japon à la fin du 18ème siècle (De nombreux Himitsu-Bako ont été décrits dès le 19ème siècle dans un recueil spécialisé " Puzzle Old and New ").

    Au Japon, le premier Himitsu-Bako recensé a été conçu par Ryugoro Okawa à Hakone à la fin du 19ème siècle.

    Des boîtes à secrets produites à des fins de divertissement sont apparues dans l’Angleterre victorienne au 19e siècle (Hoffmann 1893 ; Sanders et Sanders 1897) et comme souvenirs touristiques dans la région d’Interlaken en Suisse (Arenski et al) .

    boite secrete japonaise

    Les boîtes à ouvertures secrètes sont apparues et vendues comme souvenirs dans d’autres destinations touristiques au début du 20e siècle, par exemple sur la côte amalfitaine, à Madère et au Sri Lanka, bien qu'il s'agisse pour la plupart de boites à mécanisme simples « à un tour». Les boîtes de cricket chinois représentent également un exemple remarquable de boîtes complexes à ouvertures secrètes.

    Au Japon, dans les années 1920, à l’époque "Taisho", quelques rares boîtes secrètes étaient exportées comme souvenir vers l'Europe et les États-Unis. il y avait, à ce moment-là, peu d'artisans capables de fabriquer ces Himitsu-Bako en raison de leur fabrication extrêmement complexe.

    L'intérêt pour ces casse-têtes s'est estompé pendant et juste après les deux guerres mondiales mais il a été relancé dans les années 1980 par trois pionniers de ce genre : Akio Kamei au Japon, Trevor Wood en Angleterre et Frank Chambers en Irlande.

    Akio Kamei

    Akio Kamei, un artisan de Hakone initié à la technique traditionnelle des boîtes secrètes commença à créer son propre modèle de boîte secrète. Il s’éloigna de la boîte rectangulaire traditionnelle et conçut diverses formes originales dotées de nouveaux mécanismes d’ouverture très innovants. Ses œuvres furent exposées lors de tournois internationaux de casse-têtes et suscitèrent un vif intérêt dans le monde entier.

    Il existe actuellement un certain nombre d'artistes produisant des casse-têtes à systèmes, notamment le groupe Karakuri au Japon, les spécialistes américains des boites à système, Robert Yarger et Kagen Sound, ainsi que de nombreux autres concepteurs et fabricants qui proposent, de nos jours, des boîtes à secrets dans le monde entier.

     Robert Yarger

    Les différents types d’Himitsu-Bako et la cotation traditionnelle des niveaux de complexité

     

    Les Himitsu-Bako utilisent le système « Sun » pour décrire la taille d’une boîte à secrets traditionnelle. Le « Sun » est une unité de mesure japonaise traditionnelle désignant la longueur et équivalent à 3 cm environ. Notez que ce système ne décrit pas la largeur, la hauteur ni la taille du compartiment intérieur.

    Les " Steps ", eux, font référence au nombre d'étapes nécessaires pour ouvrir la boîte à secrets. C’est également un facteur important, et évidement, plus il y a de Steps, plus le coffret sera complexe à ouvrir. La plupart des boîtes secrètes Japonaises présentent une nombre de « Steps » allant de 2 à 72. (Certains modèles exceptionnels en possèdent jusqu’à 125)

    Il est communément admis que les boites de moins de 2 Suns sont des boites miniatures, que celles entre 2 et 3 Suns sont de petite taille, les boites de 4 Suns sont dites de taille moyenne, celles de 5 Suns sont considérées comme moyennes, les coffrets de 6 Suns sont dits grands et ceux de 7 Suns très grands.

    Himitsu-Bako japonais

    Comment fonctionnent les Himitsu-Bako ?

     

    Un Himitsu-Bako est une boîte qui ne peut être ouverte que par des moyens non évidents. Certains peuvent nécessiter un simple déplacement, tandis que d'autres permettent à l’apprenti solveur de progresser dans toute une série de découvertes séquentielles

    En surface, la Boite à Secrets est entièrement fermée. C'est juste un splendide coffret. Il n'y a pas de verrou visible et apparemment pas d'ouverture non plus. Cependant, au fur et à mesure que l'on commence à observer l’objet de plus près, des mystères insoupçonnés commencent à se révéler !

    Si vous regardez très attentivement, vous verrez que la surface de la boite comprend plusieurs pièces mobiles. Vous pouvez faire glisser cette pièce ici, y déplacer celle-là, en pousser une autre du côté opposé, etc. Hélas, à défaut de suivre une séquence d’ouverture précise, la boîte reste impossible à ouvrir.

    Chaque Himitsu-Bako possède sa propre série d’étapes à suivre. À moins que chaque étape ne soit effectuée dans le bon ordre, exactement comme l'a conçu l'artisan, elle ne s'ouvrira pas.

    De 2 à 125 étapes sont nécessaires, selon leur niveau de complexité, pour atteindre leurs casiers secrets. Autant dire que les boîtes à secrets japonaises traditionnelles garderont vos objets les plus précieux et personnels en toute sécurité.

    boite mysterieuse japonaise

    Pour résoudre un Himitsu-Bako, une ou plusieurs pièces coulissantes dans une extrémité doivent être déplacées, ce qui permet de décaler légèrement l'autre extrémité. Cela déverrouille partiellement un panneau latéral, ce qui autorise à déplacer d'autres pièces. Celles-ci, à leur tour, débloquent partiellement le haut ou le bas de la boite.

    Cette méthode doit être poursuivie en se déplaçant autour du coffret jusqu'à ce que le panneau supérieur puisse glisser, ouvrant le Himitsu-Bako. Certaines des boîtes les plus complexes peuvent permettre aux panneaux supérieur et inférieur de s'ouvrir ou de contenir d'autres compartiments ou tiroirs secrets. Fait intéressant, les boîtes de puzzle n'ont pas de serrure et apparemment aucune ouverture.

    Un véritable Himitsu-Bako ne dévoilera jamais son contenu sans que sa séquence secrète spécifique ait été suivie à la lettre.

    Ne forcez jamais pour déplacer une pièce de la boîte secrète. Si elle est supposée bouger, elle bougera facilement. S'il apparaît que la pièce est mobile mais que vous ne pouvez pas la déplacer, il est possible que la pièce se déplace plus tard dans le processus… mais son apparence en tant que pièce mobile peut également constituer un piège diabolique…

     casse tête japonais

    La Marqueterie et l’art subtil des Himitsu-Bako :

    Les Himitsu-Bako sont décorés en utilisant une technique de marqueterie polychrome qui est la signature de l’artisanat traditionnel de Hakone. Cette marqueterie a pour but de dissimuler les joints du bois à la surface de la boite en même temps que les pièges du décor (souvent orientés dans une position non naturelle en raison des contraintes dues au mécanisme).

    La technique de marqueterie du bois spécifique à cette région a pu se développer grâce à la nombreuse variété d'arbres de ses forêts, tels que le fusain, l'arbre à cire, le cerisier ou l'arbre Katsura-jindai.

    Les bois de ces arbres ont tous une texture particulière et une gamme de couleurs allant du noir au blanc en passant par le gris et le jaune. ce qui a permis aux artisans locaux de créer des objets au design complexe et précis.

    Arbre Katsura

    • Il existe deux styles décoratifs pour les Himitsu-Bako : le Yosegi-Zaiku et le Zougan.

    Le Yosegi-Zaiku est un style de mosaïque, où un artisan expérimenté découpe différentes formes de bois de couleurs, puis les colle pour former des blocs à motifs géométriques. Des couches minces de ces blocs sont amincies puis collées à la surface de la boîte.

    Aucun des bois utilisés dans la "marqueterie Hakone-Yosegi-Zaiku" n'est artificiellement coloré, et chaque travail est créé pour tirer parti des couleurs naturelles des différents arbres qui poussent autour de Hakone. "La marqueterie Yosegi-Zaiku" utilise de nombreuses pièces de bois minces de couleurs différentes qui sont initialement comprimées dans un étau pour créer des motifs géométriques. Le motif de cette section transversale est raboté pour former une unité ou une feuille avec un motif géométrique de 0,01 cm (0,004 po) d'épaisseur. Ces feuilles minces comme du papier sont ensuite collées sur des boîtes décoratives et d’autres objets

    La technique de Zougan consiste pour sa part à ciseler une forme particulière dans la surface de la boîte, puis à créer des scènes élaborées à l'intérieur à l'aide de minces incrustations en bois. Parmi les scènes les plus populaires de Zougan figurent les lacs de montagne, le mont Fuji et les oies volantes.

    La Marqueterie Zougan est réalisée en plaçant dans une planche principale des motifs de paysages et de personnages créés par des couleurs de bois naturelles découpées dans du bois. À un moment donné, chaque motif était créé avec une aiguille et un burin. En 1889, Sengoku Shirakawa, qui était propriétaire du Yumoto Chaya (magasin de thé), utilisa une machine à coudre importée d'Allemagne avec une pièce jointe permettant de traiter avec succès des motifs de différents motifs. Cette méthode a considérablement amélioré les capacités de fabrication de précision. En conséquence, l'expression de la mosaïque en bois de marqueterie Zougan a été élevée à de nouveaux sommets.

    Les principales essences de bois utilisés pour la fabrication des Himitsu-Bako sont, (du plus clair au plus foncé) :
    • L’Aohada blanc
    • L’arbre fusain
    • Le cornouiller
    • Le Nigaki jaune
    • L’arbre à cire,
    • L’arbre à laque
    • L’Arbre pagode japonais brun clair,
    • Le cerisier,
    • L’arbre Zelkova
    • Le Keyaki-Jindai brun foncé
    • Le Honoki gris
    • Le Katsura-Jindai Noir
    cerisier japonais

       

      Comment entretenir son Himitsu-Bako ?

      Comment entretenir les boîtes à secrets japonaises ... Puisqu’il s’agit d’œuvres d'art complexes et fabriquées en bois, voici quelques points à garder à l'esprit pour vous assurer de pouvoir les apprécier pendant de nombreuses années.

      Évitez les zones de forte humidité et de température élevée.

      Pour les nettoyer, essuyez la surface avec un chiffon propre et sec. N'utilisez en aucun cas des nettoyants abrasifs.

      Les premières fois que vous ouvrez une boîte, vous souhaiterez peut-être utiliser des gants en caoutchouc légers ou le bout des doigts en caoutchouc. Cela aidera à éviter que vos ongles endommagent la marqueterie ou abiment le bois.

      Ne forcez jamais pour déplacer une pièce de la boîte à secrets. Si elle est supposée bouger, elle bougera facilement. S'il apparaît que la pièce est mobile mais que vous ne pouvez pas la déplacer, il est possible qu’elle se déplace plus tard dans le processus. Son apparence en tant que pièce mobile peut également constituer un piège.

      boite secret japonais

      Nous espérons vous avoir donné envie d’acquérir quelques-unes de ces magnifiques œuvres d’art.

      Attention toutefois, on trouve aujourd'hui sur internet de nombreuses qualités différentes d’Himitsu-Bako.

      Il est très difficile de juger de la qualité de la boîte simplement en regardant une photo, car même si le dessin, le nombre du Suns et de Steps sont identiques, elles pourraient avoir été fabriquées par deux fabricants distincts à moins que la différence ne soit due au fait que l'un est le fruit du travail d'un apprenti et l'autre d'un maître artisan.

      • C'est pourquoi nous vous conseillons l'insoluble un site spécialisé dans les jeu en bois qui propose une collection sur les Himitsu-Bako vous pouvez vous assurer d'une qualité au rendez-vous !

      Himitsu-Bako