Noppera-bo : le fantôme sans visage | Eternal Japon

Noppera-bo : le fantôme sans visage

par Eternal Japon octobre 02, 2020

1 Commentaire

noppera-bo

Bannière : wolf-fram

 Le Noppera-Bō est un Yokai qui a beaucoup questionné, c'est un fantôme qui n'a pas de visage, mais qui a une forme humaine. Il est représenté assez différemment dans des œuvres artistiques, mais apparaît toujours avec un visage totalement effacé.

Dans cet article, nous allons vous révéler tous les secrets et légendes autour de cette créature populaire dans le folklore japonais !

Qui est le Noppera-Bō ?

Connu sous le nom de fantôme sans visage ou sans visage tout court ces créatures sont des êtres malicieux plutôt qu'avec des intentions néfastes. Contrairement à d'autres yokai avec le seul but de tuer ou de se venger le noppera-bo lui est plus malin et aime s'amuser avec ses proies.

Le noppera-bo aime s'amuser en groupe. On peut dire qu'il est généreux après tout, il aime partager sa proie. Ces "démons" aiment faire peur à des humains qui prendront la fuite en apparaissant subitement d'un côté ou d'un autre sans jamais lâcher la personne.

Un autre noppera-bo peut ensuite apparaître sous sa forme humaine et faire comme s'il venait en aide à la personne en fuite puis se révéler finalement comme un fantôme aussi. Ces créatures sont très comiques...

Même s’ils aiment s'amuser avec leur cible ils sont généralement inoffensif.

Apparence

nuppera-bo apparence

En réalité le nopperabō est quasiment identique à un humain normal. Il s'intègre même aux comportements humains et aux codes de notre société. Malgré cela, l'illusion disparaît rapidement quand on le voit de face, car on constate qu'il n'a aucun visage. Pas de nez, pas de bouche, pas d'yeux ou autres caractéristiques d'un humain normal.

Ce yokai est tout à fait capable d'avoir un faux visage et de l'essuyer pour rendre l'effet encore plus impressionnant. Il peut aussi porter un kimono ou un masque japonais dans le but de tromper ses proies plus aisément.

Comment le Nopperabō s'amuse ?

Comme nous l'avons dit précédemment le nopperabō est un yokai qui aime agir en groupe dans le but de terrifier un seul et unique individu. Une fois leur victime paniquée et en fuite à cause du premier fantôme elle va ensuite rencontrer une personne avec une apparence humaine lui demandant ce qu'il se passe.

Quand la victime lui annoncera qu'elle a vu un fantôme sans visage en faisant une description la plus détaillée possible la personne va alors se révéler être aussi un nopperabō en essuyant son visage accompagné d'une phrase comme : "C'était quelque chose comme ça ?". La victime va alors prendre la fuite à nouveau à la recherche d'aide.

Et cela va évidemment se passer plusieurs fois, la victime ne pourra alors plus faire confiance en personne et sera toujours inquiète de rencontrer à nouveau un fantôme qui s'effacera aussi le visage.

D'après la légende, le nopperabō pouvait même prendre l'apparence d'un membre de la famille de la victime avant de s'essuyer le visage et révéler être aussi un fantôme. En bref, une fois que vous êtes dans le cercle malicieux de ces créatures ça en est fini pour vous ! 

Certains seraient même aller jusqu'à mettre fin à leur jour dans le seul but de fuir ces créatures démoniaques. Effrayant non ?

Au sein des histoires et légendes

histoire noppera

Cette créature a évidemment beaucoup fait parler d'elle à travers les histoires et les contes japonais.  Nous avons donc voulu vous en raconter deux qui sont assez populaires !

Histoire numéro 1 : nopperabō et le bassin aux carpes koï

Pour le premier conte, il s'agit d'un pêcheur assez paresseux qui aurait décidé d'aller pêcher dans le bassin impérial des carpes à côté du palais Heiankyo (peut-être aussi était-il mauvais ?). Il a pourtant été mis en garde par un second pêcheur de ne surtout pas se rendre là-bas, mais comme il est assez têtu, notre pêcheur a foncé tête basse dans le but de ne pas revenir bredouille.

Quand il est arrivé, il a vu une femme jeune et nue plutôt jolie qui l'a à son tour supplié de ne pas pêcher ici. Mais encore une fois même si elle était très séduisante il a décidé de totalement ignorer ses paroles.

C'est alors que le cauchemar a commencé quand la femme s'est effacé le visage révélé que ce n'était qu'une façade. Le pêcheur a alors pris la fuite jusqu'à chez lui. Mais l'histoire ne s'est pas arrêté ici, sa femme, chez laquelle il avait fui, était elle aussi un nopperabō. Tout ça était dans le but de le punir de son acte interdit.

Histoire numéro 2 : le fantôme de la route d'Akasaka

 Voici l'une des histoires les plus populaires sur le noppera-bō. Elle nous vient du livre de Lafcadio Hearn "Kwaidan: Histoires et Etudes des Choses Etranges”.

C'est l'histoire d'un homme qui voyage le long d'une route d'Akasaka vers Edo, il va croiser le chemin d'une femme dans un endroit assez proche de la colline Kunizaka, cette femme étant en détresse et en pleure il a alors tenté de la consoler, mais quand elle a finalement tourné son visage vers lui, il s'est aperçu qu'elle n'avait ni nez ni bouche et qu'elle était en réalité un fantôme.

Totalement effrayé, par ce qu'il venait de voir, il a décidé de fuir et de continuer son chemin de long de la route, il a ensuite croisé un vendeur de soba à qui il raconta son histoire terrifiante.

Mais vous connaissez à connaître les noppera-bō... Le vendeur effaça alors son visage d'un coup de main et terrifia à nouveau l'homme.

Le noppera-bō dans la culture populaire

masque japonais traditionnel

Comme beaucoup de yokai ce fantôme sans visage est très présent dans notre monde moderne sans que beaucoup ne s'en rendent compte. Après tout ce sont les connaissances sur la culture japonaise qui font la beauté de ces détails !

 Voici quelques références ou le noppera-bo apparaît :

  • Dans Pom Poko du célèbre Studio Ghibli (référence à l'histoire numéro 2)
  • Dans l'anime Hetalia: Axis Powers, les envahisseurs sans visages ont le nom de noppera
  • Dans le jeu vidéo Adventure Quest Worlds certains monstres ont le nom de noppera-bo
  • Dans le célèbre anime Mononoke
  • Les infirmières dans Silent Hill 2

Et dans beaucoup d'autres références... Ce noppera-bo est vraiment passionnant !

Eternal Japon
Eternal Japon


1 Réponse

Abcdef
Abcdef

décembre 14, 2020

J’en ai vu un. Ils existent. Mais il n’a pas opéré de cette manière. C’était un homme, jeune homme, cheveux plutôt court, moderne et noir.. comme ses habits, moderne et classique. Mais son visage était effacé, brouillé, comme s’il avait frotté ses traits dessinés, frotté du bout des doigts sinueusement. Je pouvais pourtant sentir qu’il nous regardait simultanément. Il est apparu de derrière ma sœur et a disparu en repartant derrière ma sœur. Tel un dessin animé, totalement irréel pour nos cerveaux. Il était vraiment très près d’elle, à 2 ou 3 cm. Elle l’a vu aussi. Nous avons été choquées, sans un mot, nous nous sommes assises sur nos lits, ça s’est passé dans notre chambre, bref, nos vies ont continuées, nous n’avons pas fuit. Et depuis nous n’en avons plus jamais parlé. Ça faisait partie de cette maison. Il s’y passait d’autres choses, qui étaient totalement différentes l’une de l’autre à chaque fois, et nous (mes parents, frère, sœur et moi) vivions juste avec ces “choses”. Les invités n’aimaient pas beaucoup venir et encore moins rester. Témoignage qui n’engage que nous, mais ça fait du bien de le poser quelque part.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

Izanagi
Izanagi : père des Kamis Japonais

par Eternal Japon juin 08, 2021

Voir l'article entier
susanoo
Susanoo : Dieu des Tempêtes

par Eternal Japon juin 08, 2021

Voir l'article entier
BYAKKO
Byakko, le Yokai Tigre Blanc

par Eternal Japon juin 07, 2021

Voir l'article entier