Ikebana : l'Art Floral Japonais | Eternal Japon

Ikebana : l'Art Floral Japonais

par Eternal Japon décembre 31, 2020

ikebana

L'arrangement floral japonais, ou Ikebana, a fait beaucoup de chemin depuis ses humbles racines comme offrandes de temple il y a des siècles. Aujourd'hui, c'est un art vivant populaire et novateur, unique au Japon, qui est apprécié tant par les experts que par les novices.

Le premier maître de l'Ikebana, Shozo Sato, a commencé sa mission d'expliquer l'Ikebana japonais au public occidental il y a plus de 50 ans. Dans son dernier volume, Ikebana : The Art of Arranging Flowers, il révèle les progrès révolutionnaires des dernières décennies.

Dans cet article, nous abordons les différents styles d'Ikebana, et inclut certaines des techniques et leçons dont vous aurez besoin pour créer votre propre art floral.

Que vous soyez novice en Ikebana ou que vous soyez simplement à la recherche d'inspiration, vous adorerez cette sélection d'incroyables arrangements ainsi que les précieuses suggestions pour créer les vôtres.

1. Qu'est-ce que l'Ikebana ?

art ikebana

Ikebana (生花) signifie fleurs vivantes. L'art japonais de la composition florale a été décrit comme étant à la fois plus subtil, plus sensible et plus sophistiqué que les méthodes de composition florale habituellement utilisées dans d'autres cultures. En effet, l'Ikebana est un art au Japon au même titre que la peinture et la sculpture sont des arts ailleurs.

2. D'où vient l'Ikebana ?

vase ikebana

Des arrangements floraux simples ont été réalisés dès le 7e siècle, lorsque le bouddhisme a été introduit au Japon en provenance de Chine. La coutume était de placer des fleurs devant les images du Bouddha, et au fil des siècles, ces offrandes florales ont acquis une forme assez élaborée.

À l'époque Heian (du 8e au 12e siècle), il était courant d'envoyer des poèmes attachés à une branche fleurie pour exprimer l'admiration et le sentiment. Les motifs fleuris étaient à cette époque très utilisés dans l'art japonais

3. Ikebana Arrangements & Styles

I) Rikka

arrangement floral rikka© Shozo Sato, Ikebana Positions

Les premières décorations florales bouddhistes étaient destinées à symboliser la beauté idéalisée du paradis, et de ce fait, elles étaient généralement à la fois ornées et somptueuses. Les mêmes attributs ont été conservés dans le Rikka le premier style d'Ikebanaqui visait moins à révéler la beauté des fleurs qu'à utiliser les fleurs pour incarner un concept élevé du cosmos.

Les règles structurelles de Rikka appelées positions guident la composition de base du style. Les neuf positions clés ont été développées par les moines bouddhistes, qui ont intégré les enseignements bouddhistes dans leurs compositions florales.

Dans le style Rikka, il est essentiel que les neuf positions soient honorées ; mais le faire, en comprenant que dans cette structure il y a place pour l'expression personnelle, est le secret du Rikka.

ikebana positions© Shozo Sato, Ikebana Positions

1. Shin : montagne spirituelle

2. Uke : recevoir

3. Hikae : attendre

4. Sho shin : chute d'eau

5. Soe : branche de soutien

6. Nagashi : flux

7. Mikoshi : vue d'ensemble

8. Do : corps

9. Mae oki : corps avant

II) Seika

seika© Shozo Sato, Ikebana Positions

Contrairement à la formalité des règles strictes de l'Ikebana de Rikka, d'autres façons plus libres de disposer les fleurs étaient connues sous le nom de Nageire, qui signifie simplement "jeter". La particularité de l'arrangement Nageire était que les fleurs n'étaient pas dressées par des moyens artificiels, mais qu'on les laissait reposer naturellement dans le vase.

Ce n'est en aucun cas un hasard si le style Rikka est associé aux formes plus traditionnelles du bouddhisme, tandis que le style Nageire est associé au zen, car les arrangements Rikka sont nés d'une tentative philosophique de concevoir un univers organisé, tandis que les arrangements Nageire représentent une tentative d'atteindre une unité immédiate avec l'univers.

À la fin du XVIIIe siècle, l'interaction entre Rikka et Nageire a donné naissance à un nouveau type d'arrangement floral appelé Seika, qui signifie littéralement "fleurs vivantes".

vase japonais ikebana

Dans le style Seika, trois des positions initiales ont été conservées : shin, soe et uke (bien que maintenant connu sous le nom de taisaki), créant ainsi un triangle irrégulier.

Dans un arrangement Seika, qui est placé dans l'alcôve du tokonoma, l'espace vide actif à la fois dans l'arrangement et dans le cadre du tokonoma est d'une importance vitale.

Historiquement, les arrangements Seika étaient composés d'un seul matériau - l'exception étant les arrangements plus somptueux créés pour les célébrations du Nouvel An. Aujourd'hui, la règle a été assouplie et les arrangements composés d'un, deux ou trois matériaux sont courants.

III) Moribana

moribana© Shozo Sato, Freestyle Moribana

Jusqu'à ces dernières années, l'Ikebana était traditionnellement exposé, était considérée comme un espace sacré, mais elle ne fait plus partie de l'architecture japonaise moderne, basée en Occident. Aujourd'hui, les espaces ouverts exigent que l'Ikebana soit vu de tous les côtés, à 360 degrés.
La catégorie Moribana (empilement) de l'Ikebana a évolué comme un moyen de créer une qualité sculpturale plus tridimensionnelle avec l'utilisation de plantes naturelles.
 

IV) L'Ikebana contemporain

ikebana contemporain

© Shozo Sato, Freestyle Moribana

Le concept et le style des arrangements floraux classiques tels que Rikka et Seika restent fondamentaux, mais les goûts modernes ont conduit à l'utilisation d'une variété de matériaux qui n'étaient pas utilisés auparavant dans l'Ikebana.

Dans cet exemple, c'est peut-être le vase à fleurs unique en son genre, avec ses trois fines lignes peintes, qui a inspiré l'artiste pour créer cet étonnant arrangement. Si l'on n'utilisait pas de matériaux végétaux, cet arrangement pourrait être considéré comme une sculpture contemporaine.

4. Techniques de base de l'Ikebana

 technique ikebana

L'Ikebana peut être traduit par "fleurs vivantes" et, comme pour tout être vivant, chaque type de plante a son propre ensemble de caractéristiques. La principale caractéristique qui nous intéresse est de savoir si la tige ou la branche d'une plante est cassante ou souple.

  • Comment utiliser la chaleur pour courber une branche ?


De nombreux types de conifères ont une sève lourde, qui devient molle lorsqu'elle est chauffée et dure à nouveau lorsqu'elle est refroidie.

Placez la partie de la branche que vous souhaitez courber au-dessus de la flamme de la bougie, tout en la pliant doucement à l'angle souhaité, puis plongez immédiatement la partie chauffée dans de l'eau froide jusqu'à ce qu'elle soit complètement refroidie. N'oubliez pas de toujours cacher les marques de brûlure à la vue de l'observateur.

  • Comment utiliser des ciseaux pour créer un angle fortement courbé ?


Certaines branches, comme l'érable ou le prunier à fleurs, ne peuvent pas être pliées de façon nette et se cassent simplement en deux.

Pour faire un pliage net avec ces matériaux, utilisez des ciseaux pour faire une entaille de la moitié du diamètre de la branche, et ouvrez doucement la cassure de manière à ce que l'écorce supérieure se chevauche. Une série de ces courbes douces créera l'angle requis.

  • Comment utiliser les supports en fil de fer


Les fleurs à tige creuse peuvent être facilement redressées avec un fil de fer fin, il suffit de pousser doucement le fil de fer vers le haut à partir du bas de la tige.

  • Comment utiliser le kenzan
art floral
L'oasis que les fleuristes occidentaux utilisent n'est pas recommandée pour l'Ikebana car la mousse ne permet pas de réajuster les angles des plantes. La plupart des kenzan sont coulés avec des aiguilles en laiton sur une base en plomb, pour le poids. Il est important de bien laver et rincer les kenzan après chaque utilisation pour les garder en bon état.

Coupez la base de la tige de la fleur en biais, ce qui facilite l'insertion et la stabilisation de la branche.

Pour les tiges de branches plus épaisses, coupez une partie pour rendre la base de la branche plus fine. Utilisez les deux mains pour pousser la branche de force sur les aiguilles de kenzan.

5. Leçons d'Ikebana

ikebana geisha

Familiarisez-vous avec les différents éléments et leurs formations en lignes. Il est important de donner la sensation de l'énergie de la croissance de la plante, ainsi vers la pointe elle devient presque droite.

La plupart des feuilles des plantes semblent être bilatéralement symétriques de part et d'autre de la nervure principale. Pourtant, à y regarder de plus près, elles ne sont souvent pas toutes symétriques. Si c'est le cas, le côté le plus large est appelé yang et le côté le plus étroit est appelé yin. Selon cette distinction, le côté le plus large de la feuille doit être vers l'avant de la disposition, et le côté le plus petit vers l'arrière.

Pour les compositions de Nageire, vous n'aurez pas besoin d'apposer la branche dominante, mais elles descendent à un angle de 45 degrés par rapport au grand vase et s'inclinent de 45 degrés vers l'avant. La taille et le poids des matériaux floraux aideront à déterminer la hauteur et la largeur du vase à utiliser.

Pour que la matière florale se tienne dans la position souhaitée, il faut tenir compte de certains principes élémentaires de la dynamique de la physique. 

Eternal Japon
Eternal Japon


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

kintsugi
Découvrir : Le kintsugi

par Eternal Japon avril 06, 2021

Voir l'article entier
Wabi Sabi
Découvrir le Wabi Sabi !

par Eternal Japon avril 06, 2021

Voir l'article entier
Haiku japonais
Haiku Japonais : Tout ce qu'il faut savoir

par Eternal Japon avril 06, 2021

Voir l'article entier