Miyamoto Musashi : Qui est cette légende ? | Eternal Japon

COVID-19: LIVRAISON ASSURÉE

Rechercher

    Cette section ne contient actuellement aucun contenu. Ajoutez-en en utilisant la barre latérale.

    Image caption appears here

    Add your deal, information or promotional text

    Miyamoto Musashi : Qui est cette légende ?

    • 20 min lu

    miyamoto musashi

    Qui est Miyamoto Musashi

    Pour ceux qui veulent aller plus loin, voici une vidéo qui résume très bien la vie de Miyamoto Musashi : (la video est moins complète que l'article).

     

    En bref

    • Naissance : 1984
    • Nationalité : Japonaise
    • Mort à : 61ans ( 13 Juin 1645 )
    • Lieu de mort : Préfecture Kumamoto
    • Père : Shinmen Munisai
    • Mère : Hirata Shōgen

    Résumé de sa carrière :

    • Son tout premier duel a eu lieu à l'âge de treize ans contre le samouraï Arima Kihei, qui a combattu en utilisant le style Kashima Shinto-ryu, fondé par Tsukahara Bokuden. Il a défié ce dernier avec succès grâce à son excellence au sabre.

     

    • En 1599, il quitte son village en laissant ses biens familiaux à sa sœur et à son beau-frère. Il passa une grande partie de son temps à s'engager dans des duels.

      • L'année suivante, c'est-à-dire en 1600, une guerre s'engage entre les Toyotomi et les Tokugawa au cours de laquelle il soutient et combat du côté des Toyotomi contre les Tokugawa. On ne sait pas grand-chose de ce qui s'est passé par la suite, puisqu'il a disparu du camp.

       

      • Il aurait ensuite défié en duel Yoshioka Seijuro, maître de l'école Yoshioka. Ce dernier a accepté le duel qui devait se dérouler devant Rendaiji à Rakuhoku, dans la partie nord de Kyoto. Il remporte le duel et reçoit le titre de "Invaincu".

       

      • De 1605 à 1612, il a beaucoup voyagé dans tout le Japon à Musho Shugyo, qui était un lieu de pèlerinage des guerriers. C'est à cette époque qu'il se perfectionne pour les duels.

       

      • Entre-temps, en 1611, il a commencé à pratiquer le zazen (méditation assise) au temple Myoshinji. C'est là qu'il rencontra Nagaoka Sado, vassal du Seigneur Hosokawa Tadaoki. Takodi était à son tour un puissant seigneur qui avait reçu le fief du nord de Kyushu après la bataille de Sekigahara.

       

      • L'année suivante (1612), il s'est battu en duel avec Saski Moire, surnommé "le démon des provinces de l'Ouest". Cependant, il réussit à devancer ce dernier en utilisant un bokkenqu'il avait fabriqué à partir d'une rame. Dans ce duel également, il a conservé le signe distinctif de son arrivée tardive.

       

      • En 1614, il participe à nouveau à la guerre entre les Toyotomi et les Tokugawa, mais on ignore pour quel camp il se bat.

       

      • En 1615, il a servi comme contremaître ou superviseur de la construction pour Lord Ogasawara Tadanao de la province de Harima. Pour obtenir ce poste, il a d'abord acquis les compétences requises.

       

      • Pendant son mandat de contremaître, il a contribué à l'aménagement du château d'Akashi. Il a même enseigné les arts martiaux à des étudiants, les spécialisant dans l'art du lancer de shuriken. À la même époque, il a adopté un fils, Miyamoto Mikinosuke.

       

      • En 1621, il a vaincu Miyake Gunbei et trois autres adeptes du Togun ryu devant le seigneur de Himeji. Après le succès retentissant de son duel contre Miyake Gunbei, il commence à planifier la ville de Hemji.

       

      • Il a ensuite écrit un rouleau d'enseignements de l'Enmei-ryu intitulé "Écrits sur la technique du sabre de l'Enmei-ryu" pour son école, qu'il avait créée. L'objectif principal de l'école était de dispenser un entraînement en utilisant deux épées de samouraïs aussi efficacement qu'une paire d'épées et de jutte.

       

      • En 1622, après la nomination de son fils adoptif comme vassal, il entreprit un nouveau voyage en 1623 à Edo, où il se lia d'amitié avec l'érudit confucéen Hayashi Razan.

       

      • À Edo, il postule pour le poste de maître de sabre à Shogun, mais sa candidature est rejetée. Après avoir essuyé un refus, il part pour Oshu, où il adopte un deuxième fils, Miyamoto Lori, avec lequel il s'installe à Osaka.

       

      • En 1633, il commence à séjourner chez le daimyo Hosokawa Tadatoshi du château de Kumamoto, qui s'est installé dans le fief de Kumamoto et à Kokura, pour s'entraîner et peindre. L'année suivante, il s'est finalement installé à Kokura avec Lori, qui a ensuite servi le daimyo Ogasawara Tadazane.

       

      • Il a joué un rôle majeur dans la rébellion de Shimabara, qui a débuté en 1637 par la paysannerie chrétienne sur l'île occidentale de Kyushu. Ce fut sa sixième et dernière bataille où il assuma le rôle de stratège, dirigeant les troupes.

       

      • En 1640, il devient le serviteur des seigneurs Hosokowa de Kumamoto. L'année suivante, il écrit un ouvrage intitulé "Hyoho Sanju Go" ou "Trente-cinq instructions de stratégie" pour Hosokawa Tadatoshi. C'est ce travail qui a plus tard servi de base à "Go Rin No Sho".

        Un célèbre guerrier avec une histoire passionnante

        musashi combat

          Enfant prodigieux, il s'est formé très tôt à l'art du combat à l'épée, à tel point qu'à l'âge de treize ans, il remporte son premier duel.

          Combien de duel il a remporté ?

          Comme nous l'avons dit dans le résumé, Musashi a passé la plus grande partie de sa vie à errer dans la campagne, mettant les gens au défi de prouver ses capacités et sa solidité. Au total, il a remporté soixante duels dans sa vie, dont certains contre de multiples ennemis.

          Fondateur d'un style d'escrime

          Il a été le fondateur du style d'escrime Hyōhō Niten Ichi-ryū ou Niten-ryū et l'auteur du "Livre des cinq anneaux", un livre sur la stratégie, la tactique et la philosophie qui est encore largement lu et cité aujourd'hui.

            Le célèbre épéiste Miyamoto Musashi est né Shinmen Takezo dans la province de Harima. Il prétend avoir vaincu son premier adversaire (un certain Arima Kihei) à l'âge de 13 ans, puis il a remporté une victoire contre "un puissant artiste martial appelé Akiyama de la province de Tajima". 

            Après 1600, Musashi a dérivé vers Kyoto et s'est engagé dans une bataille bien connue avec l'école d'escrime Yoshioka, dont il est sorti victorieux. Il a écrit qu'il s'est engagé dans soixante duels sans subir une seule défaite, et a été remarqué à cet égard pour son habileté à manier deux épées à la fois. On se souvient également de lui pour avoir utilisé une simple épée de bambou, dont il s'est servi pour tuer un adversaire (bokken).

            devise samouraï

            Une grande partie de la vie de Musashi entre 1600 et 1640 relève de la légende et certains ont postulé qu'il a servi au château d'Osaka (1614-1615) du côté de la défense, prenant pas mal de têtes dans le processus.

            Dans le même ordre d'idées, on dit parfois qu'il a contribué à étouffer la rébellion de Shimabara de 1638 - une théorie qui, comme pour ses gloires à Osaka, est impossible à prouver.

            D'autre part, nombre des événements importants décrits dans le célèbre roman de Yoshikawa Eiji, Musashi, ont un fondement dans la réalité, notamment sa bataille avec l'école Yoshioka, sa défaite du célèbre lancier Inei (grand prêtre de l'Hôzô-in) et son duel en 1612 avec Sasaki Kojiro, un autre épéiste célèbre.

            👉 Voir nos haori

            L'homme Musashi avait apparence imposante : on dit qu'il se baignait ou se changeait rarement et qu'il souffrait d'une maladie de peau quelque peu défigurante. Après son duel avec Sasaki, il semble avoir concentré ses énergies à perfectionner son style de sabre, passant beaucoup de temps en voyage et en réflexion - incarnant ainsi l'image très appréciée du samouraï vagabond et couvain.

            En 1640, Musashi a accepté de servir le clan Hosokawa et, trois ans plus tard, dans la province de Higo, il a commencé à travailler sur son grand livre, Gorin no shô (Le livre des cinq anneaux). Il termine cet ouvrage influent sur l'art du sabre en mai 1645, l'année même de sa mort.

            Musashi a connu une immense popularité au XXe siècle et au-delà, en grande partie grâce au roman de Yoshikawa(qui a été publié à l'origine sous forme de feuilleton dans le Asahi Shimbun). Musashi tisse habilement un lien entre les faits et la fiction pour créer un récit captivant qui est de plus en plus connu en Occident.

            La petite enfance et l'enfance

            kenjutsu

            Vie et enfance précoces

            Musashi Sensei, ou Shinmen Musashi-no-Kami Fujiwara no Genshin, comme il se présente dans la préface du Livre des Cinq Anneaux, est né dans le comté de Harima, à une époque très mouvementée au Japon, lorsque les dernières batailles décisives ont eu lieu à l'époque de l'or des samouraïs.

            À cette époque au Japon, il était très courant qu'un même individu change de nom à différentes périodes de sa vie. Pendant son enfance, Musashi Sensei était appelé le Shinmen Bennosuke. On suppose qu'il a reçu ses premières instructions sur le kenjutsu de son propre père, Shinmen Hirata Munisai.

            Comme nous pouvons le lire dans le Livre des Cinq Anneaux, il nous décrit les détails de son premier duel alors qu'il n'avait que 13 ans. À 16 ans, il a battu un guerrier très habile nommé Tadashima Akiyama

            La bataille de Sekigahara et les duels de Kyoto ( naissance de la légende )

            bataille de Sekigahara

            En 1600, la bataille de Sekigahara a eu lieu, définissant le destin du Japon pour les 3 siècles suivants. C'est au cours de cette bataille que Tokugawa Ieyasu est monté au pouvoir, assumant les Shogun (chef militaire), c'était le début de la période Edo (1603-1868).

            Musashi Sensei a passé sa jeunesse durant ce début chaotique de la période Edo. Les crédits historiques racontent qu'il a combattu aux côtés d'un Daimiô et d'un seigneur de guerre vaincu, Ukita Hideie, avec l'armée vaincue lors de la bataille de Sekigahara. Malgré les résultats négatifs sur le champ de bataille, il a réussi à survivre et à échapper aux chasseurs de primes de l'époque.

            En 1604, à 21 ans, Musashi Sensei apparaît à Kyoto et sa renommée s'étend à tout le Japon après avoir vaincu trois importants duels contre trois membres de l'illustre famille Yoshioka, qui était responsable, des années auparavant, de l'instruction de la Maison du shogun Ashikaga. (une sorte d'école officielle du sabre pour le shogun lui-même).

            Il s'engagea dans trois duels. Dans les deux premiers, il a battu les "frères Kenpo", Seijuro et Denshijiro. Après avoir vaincu les deux, les partisans de Yoshioka ne voient plus en Musashi Sensei un simple adversaire, mais une menace réelle et vivante.

            Ils cherchent à se venger et ont organisé un troisième duel contre Matashichiro, le fils de Seijuro, un jeune de 13 ans. Matashchiro comptera sur l'aide et le soutien de tous les élèves et disciples de l'école Yoshioka.

            Il est rappelé que lors de ce duel, Musashi Sensei a combattu contre 60 adversaires en même temps, tous armés d'épées, de lances, d'arcs et de flèches et même de mousquets.

            Musashi Sensei a vaincu tous ses adversaires, y compris Matashichiro et les élèves de l'école Yoshioka qui ont croisé son chemin ce jour-là. Ce fut la fin de la fière maison Yoshioka et le début de la légende de Miyamoto Musashi.

            Voyage des guerriers

            temple Hozoin

            Au cours des années suivantes, Musashi Sensei a continué à voyager dans tout le Japon en tant que Musha Shugyo (pérerinage du samouraï) le pèlerin guerrier à la recherche de duels. Il affronte de nombreux adversaires, principalement après que sa renommée se soit étendue grâce à ses victoires contre les Yoshiokas.

            Durant cette période, nous devons souligner les duels suivants : 

            • Les moines guerriers du temple Hozoin, célèbres pour leur école de Sojutsu (ou Yarijutsu) (techniques de lance) ;
            • Muso Gonnosuke, le fondateur du Jojutsu (techniques de bâton); Shindo Muso Ryu, une technique également formée à l'Institut Niten.

            Musashi a t-il perdu un combat ?

              Gonnosuke a créé le Jojutsu après avoir été battu par Musashi Sensei, afin de le vaincre. Il existe une longue tradition rappelant un éventuel second duel contre Musashi Sensei, où Gonnosuke avait atteint un combat à égalité, sans qu'aucun vainqueur ne soit déclaré.

              Le duel contre Sasaki Kojiro

              miyamato sculpture

              C'est le duel le plus important et le plus pertinent que Musashi Sensei ait combattu, qui a eu lieu en 1612 lorsqu'il a vaincu Sasaki Kojiro, le fondateur de l'école Ganryu et un célèbre samouraï habile. Les compétences de Kojiro en font l'un des samouraïs les plus respectés de tous les temps.

              Musashi Sensei, qui a développé sa propre école sur la base de ses expériences particulières de duel, Kojiro était l'héritier d'une longue lignée et d'une tradition extrêmement respectées. Il a étudié l'art du sabre avec l'éminent maître Toda Seigen, de l'école Chujo Ryu, et Kenemaki Jisai, son disciple.

              Jisai était le maître du célèbre et respecté maître de sabre Itto Itosai, le fondateur du célèbre Itto Ryu, l'un des styles de sabre les plus importants de tous les temps.

              Pendant la période du duel, Kojiro était l'instructeur de Hosokawa Tadaoki, un Daimiô (un Seigneur féodal) très important. Musashi Sensei a obtenu l'autorisation de se battre en duel contre Kojiro à travers Nagaoka Sado, un vieil ami de sa famille qui a longtemps été le conseiller du Seigneur Hosokawa.


              Le duel a eu lieu sur l'île de Funajima. La stratégie de Musashi Sensei pour ce duel était de retarder délibérément le combat au maximum et de faire attendre longtemps le challenger.

              Deux heures après l'heure prévue, il est apparu sur le rivage et a frappé directement son adversaire en un seul mouvement. Musashi Sensei savait également que Kojiro utilisait un sabre extra long et avait l'habitude de tirer profit de la longue distance tout en utilisant son arme. Afin d'annuler cet avantage de longueur, Musashi Sensei a sculpté un bokken en bois plus long dans une pagaie cassée lors de son voyage sur l'île.

              sasaki kojiro combat

              Le combat fut très rapide et intense. Les deux se frappent simultanément. Musashi Sensei a frappé le front de Kojiro avec un mouvement très vif et précis. On se souvient que le coup de Kojiro a atteint le foulard que Musashi Sensei utilisait, provoquant une petite incision dans son front.

              Après la chute de Kojiro, il a tenté un second et dernier coup alors qu'il était au sol, visant à frapper les jambes de Musashi Sensei, qui a sauté pour éviter ce dernier coup, frappant Kojiro aux hanches, avec un coup fatal instantané qui a coûté la vie à Kojiro.

              C'est la description, selon les souvenirs des témoins, de ce qui a dû se passer lors du duel le plus célèbre de l'histoire et des souvenirs des samouraïs.

              À cette époque, Musashi Sensei avait près de 30 ans. Le duel contre Kojiro a eu un énorme effet sur l'esprit de Musashi Sensei. Selon les propres souvenirs de Musashi Sensei sur le Livre des Cinq Anneaux (Gorin No Sho), il a réfléchi à toutes ses victoires obtenues jusqu'à présent, mais n'a pas pu trouver pourquoi il a vaincu tant de duels. Était-ce dû à sa force physique ? Ou était-ce dû à la faiblesse de ses adversaires ? Ou, peut-être, était-ce dû à la volonté de Dieu ?

              En regardant vers l'avenir à partir du point de départ de ces questions, Musashi Sensei a passé le reste de sa vie plus que les deux tiers restants de son voyage sur Terre, à chercher des réponses. Il s'est donc consacré à laisser aux générations suivantes son héritage à travers ses techniques qu'il a baptisées Niten Ichi Ryu.

              À partir de ce moment, il est entré en contact avec d'autres formes artistiques, telles que la peinture, la sculpture, la poésie et même l'architecture et l'urbanisme.

              Vie adulte

              Ci-dessous une vidéo qui présente la technique de combat de musashi.

              En 1621, Musashi Sensei a tenu un duel légendaire, mais ce n'était pas à cause de son adversaire, mais surtout parce que c'était le premier enregistrement officiel d'un duel à deux épées qui est devenu sa marque de fabrique à Hyoho Niten Ichi Ryu.

              Miyaki Gunbei était son adversaire, qui a tenté de frapper Musashi Sensei à plusieurs reprises lors d'un jet de dé, étant bloqué à chacune des tentatives ratées.

              Gunbei a désespérément donné un coup direct, bloqué par l'épée courte portée par la main gauche de Musashi Sensei, simultanément à une attaque directe sur le visage de Gunbei avec l'épée longue portée par la main droite de Musashi Sensei. Gunbei a reconnu qu'il avait perdu le duel et a demandé de profondes excuses à Musashi Sensei, s'inclinant devant lui et demandant à devenir son disciple.

              Est-ce que Musashi Sensi est marié ?

              Musashi Sensei ne s'est pas marié, mais a adopté deux enfants, Mikinosuke et Iori. Tous deux sont devenus vassaux d'importants seigneurs féodaux.

              Était-il ronin ?

              Musashi Sensei n'était pas un simple ronin (samouraï sans maître). Il était considéré comme un Maître de la Voie et une personne d'une grande sensibilité et sagesse, un conseiller à toujours écouter et un Leader à suivre.

              👉 Voir nos t-shirts japonais

              Musashi Sensei se rappelle sur le Livre des Cinq Anneaux qu'à 50 ans, il a finalement atteint la pleine compréhension de la stratégie. Le niveau de compréhension atteint sur la Voie était si profond que, selon ses propres mots, il était capable de "voir" la Voie dans tout et sur chaque détail de sa vie, depuis son réveil jusqu'à son retour au lit pour dormir.

              Certains de ses chefs-d'œuvre de peinture, de sculpture et de calligraphie sont parvenus jusqu'à nous aujourd'hui. Il a atteint la perfection sur les techniques d'escrime et, par la suite, il a pu atteindre le même niveau de perfection dans toutes ces Voies.

              Les dernières années du Grand Maître

              vêtements samouraï

              L'héritage que Musashi Sensei a laissé aux générations suivantes était principalement axé sur le Hyoho Niten Ichi Ryu, résultant de son expérience des combats et de sa perception profonde de la vie développée au cours de décennies de pratique et d'observation.

              Ou a t-il passé la fin de sa vie ?

              Le Sanctuaire Reigando ou Musashi Sensei a passé les dernières années de sa vie à Kumamoto, en tant qu'invité de son ami Hosokawa Tadatoshi. Grâce à une demande de Lord Hosokawa, Musashi Sensei a enregistré ses techniques et sa pensée dans un court article intitulé "35 sections sur l'art du Kenjutsu".

              Pendant son séjour à Kumamoto, il a enseigné le Hyoho Niten Ichi Ryu à ses disciples et s'est consacré à l'étude du bouddhisme, de la méditation et du développement artistique.

              À la fin de sa vie, Musashi Sensei a vécu en tant qu'ermite dans le sanctuaire de Reigando, où il s'est consacré à la méditation et à la pratique constante de son style. Il a écrit le Livre des Cinq Anneaux, laissant tous les enseignements à son disciple Terao Magonojo.

              Musashi Sensei est mort le 19 mai 1645. Il a été enterré (à sa demande) avec une tenue de guerre complète (armure yoroi) dans le village de Yuji, près du mont Iwato. On se souvient que pendant ses funérailles, un dur éclair a frappé le ciel, alors que les Dieux accueillaient le Puissant Guerrier. 

              Pourquoi miyamoto Musashi est si célèbre ?

              Miyamoto Musashi (1584-1645) était le plus célèbre sabreur, professeur de la Voie du sabre et ronin (samouraï sans maître) du début de la période Edo. Son histoire a été inscrite dans la légende populaire, le roman et le film ; le film est répété à la télévision chaque année au Nouvel An dans sa version de 7 ou 15 heures.

              Ou Musashi a été enterré ?

              parc musashi

              Musashizuka Park, Kumamoto, Japon

              Le maître de sabre et inventeur de la technique de combat à double épée Miyamoto Musashi passe ses dernières années à Kumamoto. Miyamoto a été invité à Kumamoto par le Seigneur Hosokawa Tadatoshi, et c'est à Kumamoto que Miyamoto a achevé son plus célèbre livre, "Le Livre des Cinq Anneaux", dans la grotte de Reigando, à l'ouest de la ville de Kumamoto.

              Sa volonté de garder son seigneur était si forte qu'il a demandé à sa mort d'être enterré le long de la route principale d'Ozukaido pour protéger Kumamoto à l'est ; c'est précisément l'endroit où se trouve aujourd'hui le parc Musashizuka.

              Il existe en fait un certain nombre d'autres "tombes" de Miyamoto Musashi dans tout le Japon, et même aujourd'hui, personne ne sait vraiment où il est enterré. Le parc abrite aujourd'hui une impressionnante statue en bronze de Miyamoto Musashi brandissant deux épées, entourée d'un bosquet d'arbres silencieux. Il y a également un jardin japonais traditionnel et une maison de thé pour se détendre.

              Quelle épée utilise Musashi ?

              Katana + Wakizashi

              Katana + Wakizashi. Certaines personnes pensent que Miyamoto Musashi a utilisé deux épées katana de grande longueur dans son Niten Ichi-ryū. Ce n'est pas le cas. Les samouraïs portaient deux épées (nihonto), que l'on appelait daishō, composées d'un long sabre, le katana, et d'un sabre court, le wakizashi. 

              10 Faits sur Miyamoto Musashi

              Miyamoto Musashi est une figure légendaire de l'histoire du Japon. En tant que maître épéiste, vagabond, écrivain, artiste et philosophe, son impact demeure dans le monde moderne. Ce qui rend Musashi si spécial, c'est le fait qu'il ne s'est jamais limité à une seule discipline ou pratique. Il était un peu comme un homme de la Renaissance japonaise dont les compétences ne connaissaient pas de limites.

              Mais avec une légende aussi fabuleuse, incluant une bibliographie impressionnante et un record de duel encore plus impressionnant, il est facile de tomber dans les rumeurs et les ouï-dire sur la vie de l'homme.

              Il y a beaucoup de légendes et de Fake News sur ce personnage alors nous allons mettre les choses au clair avec 10 faits sur Miyamoto Musashi !

              FAIT 1 : Il a gagné plus de 60 duels

              musashi duels

              Selon l'histoire, Musashi a commencé à se battre en duel dès le jeune âge de 13 ans. Il a continué à vaincre des adversaires tout au long de son adolescence et dans sa vie d'adulte en voyageant à travers le Japon. Bien que le nombre exact de victoires qu'il a revendiquées soit difficile à quantifier, la plupart des historiens situent les duels réussis de Musashi à plus de 60.

              À l'époque, et plus tard dans l'histoire, le record de Musashi n'a jamais été égalé. Certains disent que ses capacités naturelles étaient trop importantes pour ses adversaires. D'autres pensent que son nom et sa légende étaient suffisants pour mettre à genoux même l'adversaire le plus accompli.

              FAIT 2 : Il a servi dans des guerres

              Tokugawa

              La majorité des combats de Musashi se sont déroulés dans des combats à l'épée en tête-à-tête, mais il a également servi pour les forces militaires à l'occasion. Par exemple, il a combattu dans la principale bataille de la guerre entre les Toyotomi et les Tokugawa.

              La bataille a eu lieu en 1614 au château d'Osaka. La loyauté de Musashi envers l'un ou l'autre camp fait l'objet d'un débat, ce qui renforce encore les mythes sur sa nature errante et sans loi. Son prochain service militaire le plus important aura lieu des années plus tard, en 1627, lors des batailles de la rébellion de Shimabara. Bien qu'il n'ait jamais tenté de s'engager dans une vie de service militaire, il a certainement offert ses compétences lorsque cela était nécessaire.

              FAIT 3 : Musashi était plus qu'un combattant

              dessin musashi

              Art : asi4barai

              S'il est facile de considérer la réputation de Musashi comme un épéiste et de le réduire à un simple combattant, sa production artistique et philosophique montre qu'il était bien plus qu'un valeureux guerrier.

              Musashi croyait que la grandeur pouvait être obtenue par n'importe quelle pratique. Il valorisait un ensemble de compétences bien équilibrées. Ainsi, la progression dans une arène servait de carburant et de motivation pour toutes les autres arènes.

              Au cours de sa vie, Musashi a peint, écrit des livres, créé des sculptures et mis au point une stratégie militaire. Pour lui, l'excellence était évidente dans une peinture magistrale comme dans un combat à l'épée.

              FAIT 4 : Un livre de cinq anneaux

              livre cinq anneaux

              Si Musashi a écrit de nombreux textes profonds tout au long de sa vie, dont le livre des cinqs anneaux. Ce livre est difficile à classer. Alors que pour certains, il se lit comme un texte simple sur les arts martiaux, il véhicule des thèmes philosophiques fluides tout au long de ses pages.

              Au fil des pages, Musashi renforce l'idée de privilégier la simplicité par rapport à l'excès, une philosophie qui se retrouve dans tous les autres aspects de la vie de l'homme. En raison des nombreuses applications du livre, il est aussi pratique pour un professeur de poésie que pour un instructeur d'arts martiaux.

              FAIT 5 : Un homme aux multiples professions

              masques samouraï

              Musashi a passé une grande partie de sa vie à voyager. En tant que personnalité dynamique et travailleur acharné, ses voyages lui ont offert de nombreuses opportunités de travail. Pour ces raisons, Musashi n'a jamais été affamé pour une profession.

              Dans ses premières années, il a travaillé dans les champs en tant qu'agriculteur. Cependant, dans la plupart de ses rôles, il a servi de serviteur à divers seigneurs, ou daimyos, qui cherchaient à protéger leurs palais, leurs terres et leur peuple. Avec une telle maîtrise des arts martiaux et des duels, Musashi est devenu une marchandise pour chacun des seigneurs qu'il a servis.

              FAIT 6 : Il a fondé Niten Ichi-Ryū

               Niten Ichi-Ryū

              Miyamoto Musashi a contribué de manière significative au monde des arts martiaux en fondant un style de combat à l'épée distinct, connu sous le nom de Niten Ichi-ryū. Ce style était particulièrement unique à l'époque, car il s'agissait de l'une des premières disciplines à utiliser ensemble le sabre court et le sabre long. Le nom du style se traduit par "deux épées pour une seule" ou "deux cieux pour une seule".

              Le style a reçu une reconnaissance et une notoriété presque instantanées. Non seulement l'approche du combat à l'épée était nouvelle, mais elle portait également la charge des philosophies de vie globales de Musashi. Comme il l'a indiqué dans ses écrits, Niten Ichi-ryū visait à unifier des concepts jusque-là négligés et emmêlés dans tous les pires aspects de la tradition.

              FAIT 7 : Musashi excelle en tant qu'artiste visuel

              musashi art

              Comme le montrent ses voyages et ses écrits, Musashi ne s'est jamais contenté de rester stagnant. Il continuait à se pousser dans toutes les pratiques qu'il entreprenait. Il a même inventé la devise "Ne rien faire qui ne soit pas utile" qu'il a vécu en action au cours de ses années.

              Son talent et sa pratique en tant qu'artiste visuel témoignent encore davantage de son dévouement et de son éthique du travail. Dans ses gravures sur bois et sa calligraphie, Musashi a exprimé son côté plus artistique et a été largement salué pour ses œuvres, dont beaucoup se trouvent encore dans des galeries aujourd'hui.

              FAIT 8 : Il était connu pour être arrivé en retard aux duels 

              Musashi était rarement à l'heure lorsqu'il s'agissait de duels. En fait, il était tout à fait raisonnable de s'attendre à ce qu'il soit en retard. En une occasion, lors d'un duel avec Sasaki Kojiro, Musashi a utilisé son retard à son avantage. Comme le duel devait se dérouler sur l'île de Funajima, Musashi a dû traverser l'eau pour rencontrer son adversaire.

              Les gens pensent qu'il est arrivé en retard pour pouvoir profiter du changement de marées. D'autres spéculent que l'arrivée tardive de Musashi faisait partie d'un plan plus mesuré pour produire une détresse psychologique à Kojiro. Quoi qu'il en soit, il a été victorieux et a continué à arriver en retard à nombre de ses duels les plus importants.

              FAIT 9 : Il a adopté des enfants 

              Bien que le rôle de père de Musashi soit un aspect moins connu de son héritage, il a été une partie importante de sa vie d'adulte. Il a adopté son premier fils, Miyamoto Mikinosuke, après un long voyage sur la route de Settsu. Musashi souhaitait avoir un protégé et a vu que Mikinosuke lui convenait parfaitement. Ils voyagèrent ensemble pendant de nombreuses années.

              Musashi a également adopté un autre fils. En 1623, Musashi a adopté Miyamoto Iori à l'âge de 11 ans. Comme Mikinosuke, Musashi s'est engagé dans une voie de mentorat et d'enseignement à vie, tant dans les arts martiaux que dans d'autres pratiques artistiques.

              FAIT 10 : Son héritage vit dans les films, la télévision, les livres et la musique

              ère de shura

              Même si Musashi a vécu il y a longtemps, son influence est toujours très importante dans la culture pop moderne. Que ce soit dans les films, la musique ou la télévision, la légende de Musashi sert de terrain fertile pour des divertissements captivants. L'acteur japonais Toshiro Mifune a incarné Mushashi dans la remarquable trilogie de samouraïs d'Hiroshi Inagaki des années 1950.

              Musashi a également servi d'inspiration au producteur britannique de Drum & Bass Photek pour son chef-d'œuvre "Ni-Ten Ichi Ryu" en 1997. La série d'anime Shura No Toki a adapté le personnage de Musashi.

              Il existe plusieurs autres exemples de l'impact de Musashi sur la culture populaire, qui ne sert qu'à témoigner de la vie de l'homme.

              Les neuf préceptes de la légende Miyamoto Musashi

              9 principes miyamoto

              Comme vous le savez, les samouraï ont tous des principes très spécifiques, d'ailleurs nous pouvons faire référence au code bushido.

              Les neuf préceptes de la légende des samouraïs Miyamoto Musashi offrent une sagesse sage qui s'applique à la vie de tous les jours.
              Miyamoto Musashi était un expert en sabre et en ronin dans le Japon du 17e siècle, au début de la période Edo.

              Les samouraï ne respectant parfois pas leurs principes préfèrent parfois mettre fin à leurs jours en effectuant le seppuku

              La voie du guerrier pacifique

              Mais Miyamoto Musashi n'était pas seulement un guerrier violent. Élevé comme bouddhiste par son oncle, Musashi a suivi une voie profondément spirituelle et cultivée. Il a fondé sa propre école de sabre, l'école Niten Ichi-ryū, qui se traduit par "l'école de la stratégie des deux cieux comme un seul", une référence à la technique de combat à deux épées, qui est la marque de fabrique de Musashi.

              Son Livre des cinq anneaux est un classique de la philosophie et de la pratique des arts martiaux, dont la popularité n'a d'égale en Occident que celle de The Art of War de Sun Tzu. Le Livre des Cinq Anneaux est un traité sur la "Voie de la stratégie" divisé en cinq livres : La terre, l'eau, le feu, le vent et le vide.

              La "Voie de la stratégie" de Miyamoto Musashi est l'équivalent du "Tao" chinois. Il signifie la vie entière du guerrier et sa dévotion à l'épée. "En général," a écrit Musashi, "la Voie du guerrier est l'acceptation résolue de la mort."

              La conclusion du Livre de la Terre dans Le Livre des Cinq Anneaux contient l'un de ses passages les plus célèbres : Les neuf préceptes de Musashi pour la conduite et le succès. Ils contiennent une sagesse universelle qui ne se limite pas à l'art du sabre, et peuvent être appliqués à tout ce que chacun fait dans la vie.

              Voici ces 9 précèptes :

              Miyamoto précepte

              1. Ne pas penser de manière malhonnête

              Pensez honnêtement et sincèrement. N'hébergez pas de sinistres desseins.

              2. La Voie est dans la formation

              Il faut toujours continuer à se former.

              3. Se familiariser avec chaque art

              En cultivant un large éventail d'intérêt pour les "dix compétences" et les "dix arts", on peut définitivement se retrouver à suivre la Voie et à se développer.

              4. Connaître la Voie de toutes les professions

              Connaître diverses professions et apprendre à connaître la pensée des personnes qui y travaillent.

              5. Connaître la différence entre perte et gain dans les affaires du monde

              Savoir quand accepter une perte et comment engranger un gain permet de faire un pas sûr sur le chemin.

              6. Développer un jugement et une compréhension intuitifs pour tout

              Favoriser la capacité à percevoir la vérité dans tous les domaines. Il est important de développer un jugement intuitif et de comprendre les vraies valeurs.

              7. Percevoir les choses qui ne peuvent être vues

              Soyez conscient des choses qui ne sont pas facilement visibles à l'œil nu. Développer un jugement intuitif et un esprit qui contrôle librement son corps.

              8. Soyez attentif même aux bagatelles

              Ne soyez pas négligents, mais faites attention même aux plus petits détails. Gardez-les à l'esprit en permanence, afin d'éviter tout échec inattendu.

              9. Ne faites rien qui ne soit pas utile

              Ne vous engagez pas dans des activités inutiles. Ne vous disputez pas à propos de choses inutiles. Concentrez-vous sur vos tâches.

              Nous espérons sincèrement que cet article vous a plu et que vous y avez appris de nombreuses choses ! Pour vous remercier d'être aller jusqu'au bout, voici un code promo valable sur toute la boutique : MUSASHI20 ( -20% sur votre panier. )